Actualité littéraire février 2024

Pour tous ceux qui ont pris la bonne résolution de lire davantage en 2024, suivez le guide pour ce second rendez-vous mensuel autour des nouveautés littéraires. Et pour les autres, les prochaines vacances d’hiver sont la bonne occasion pour nous rejoindre. Voici quelques pistes qui n’ont pas besoin de neige pour vous divertir.

En littérature française, je ne prends aucun risque en vous conseillant le nouveau recueil de nouvelles de Gaëlle Josse. Cette auteure à la sensibilité exceptionnelle ne peut que vous séduire avec ces courtes fictions au plus près de la sensibilité de ses personnages. À quoi songent-ils, ceux que le sommeil fuit ? (Noir sur Blanc, 1er février 2024) réunit des portraits en tous genres de vies ordinaires, reflets de notre humanité et de nos vacillements. (Lire un extrait)
Tatiana de Rosnay est l’auteure de plusieurs ouvrages à succès. Avec Poussière blonde (Albin Michel, 7 février 2024), elle donne corps à sa passion pour Marilyn Monroe. Pauline, femme de chambre, est appelée pour nettoyer la suite 614 du Mapes Hotel. À sa grande surprise, la chambre n’est pas vide. Elle se retrouve face à une femme hagarde. Marilyn Monroe. Le tournage du film Les désaxés est un vrai cauchemar et il signe aussi la fin de son mariage avec Arthur Miller. En plein Nevada sauvage, ce roman raconte la rencontre improbable et inoubliable de ces deux femmes. 

  • Gaëlle Josse Noir sur blanc
  • Poussière blonde Tatiana de Rosnay

Pour les amateurs de roman d’aventures, direction Bruneï, petit sultanat en mer de Chine. Avec D’or et de jungle (Calmann-Lévy, 7 février 2024), Jean-Christophe Rufin met en scène le basculement d’un pays et le parcours d’une femme, avide d’action qui ne recule devant aucun interdit ni danger. (Lire un extrait)
Place à un auteur moins connu. Vincent Fortier, journaliste, publie son second roman, Les racines secondaires (Philippe Rey, 15 février 2024). Lorsque son père atteint d’Alzheimer le confond avec Maurice, Philippe décide d’enquêter sur cet oncle homosexuel oublié de la famille. Au fil des pages, Philippe découvre le destin de son oncle, exilé au Canada puis en Alaska. C’est ce destin qu’il raconte à son père, en y mêlant sa propre histoire. Ce sont ainsi deux vies qui se superposent, celle de deux êtres en quête d’eux-mêmes. Portrait croisé sensible, Les racines secondaires donne à lire l’histoire sombre d’une communauté opprimée et un lumineux récit sur la mémoire et la transmission.

Les seconds mois de rentrée littéraire sont toujours plus riches en parutions d’auteurs étrangers. Littérature allemande avec Le chant du genévrier (Actes Sud, 7 février 2024, traduit par Juliette Aubert-Affholder), un roman polyphonique, une grande saga familiale qui illustre l’histoire d’un village allemand depuis la seconde guerre mondiale. Tout commence en 1985 en RDA lorsque Clara achète une petite maison délabrée à Machandel, un village de Poméranie Occidentale. En grattant le papier peint, Clara découvre des journaux qui retracent l’histoire de la maison et de ses habitants. Avec sensibilité, poésie, et mélancolie, Regina Scheer ressuscite les drames vécus et les espoirs déçus de trois générations. (Lire un extrait)

  • D'or et de jungle Jean-Christophe Rufin
  • Les racines secondaires Vincent Fortier
  • Le chant du genévrier Regina Scheer

Yrsa Daley-Ward est une poétesse, comédienne et mannequin britannique. Elle a collaboré avec Beyoncé pour son film Black is king. Avec La vie précieuse (La Croisée, 7 février 2024, traduit par Julia Kerninon), elle nous parle de son enfance, son parcours rebelle d’adolescente, sa vie d’escort puis son attirance pour l’art. Élevée avec son frère dans le nord de l’Angleterre par sa mère infirmière, elle se voit confiée à ses grands-parents très religieux. Tiraillée entre une éducation stricte et ses désirs naissants, Yrsa nous parle avec rage et poésie de ses combats de femme en pleine conquête d’elle-même.

Dans la lignée des grands auteurs nordiques, découvrez l’univers de Siri Ranva Hjelm JacobsenMétamorphosés (Grasset, 14 février 2024, traduit par Andreas Saint Bonnet) parle de l’amour filial au travers de trois personnages. Dans son internat de campagne, Miki, jeune adolescent taciturne en froid avec sa mère, vit sa première histoire d’amour. Quelques années plus tard, Miki évoque devant des scientifiques intrigués par sa longévité exceptionnelle, son passé et sa relation avec son fils. Puis c’est au tour de Daphné, une nymphe, de parler de la relation de Miki et sa mère. Siri Ranva Hjelm Jacobsen nous offre ici une exploration poétique qui interroge le réel, le désir, l’amour filial et la sororité. (Lire un extrait)

Auteure, peintre, illustratrice, féministe, connue dans le monde entier pour ses célèbres Moumines et son roman Le livre d’un étéTove Jansson (1914-2001) est à l’origine d’une œuvre littéraire exceptionnelle. Avec Voyages sans bagages (La Peuplade, 7 février 2024, traduit par Catherine Renaud), elle campe plusieurs personnages et décrit à merveille leurs peurs, leurs gênes et leurs joies. Une œuvre émouvante d’humanité.

Yûsuke Kishi, le plus sombre des auteurs japonais, peut ici faire la transition vers les romans noirs. Après La Leçon du malLa maison noire (Robert Laffont, 1 février 2024, traduit par Diane Durocher) est une nouvelle plongée horrifique et jubilatoire dans les méandres de la psyché humaine, avec en arrière-plan une vision acide de la société japonaise. Shinji Wakatsuki, employé dans un cabinet d’assurance, traque les fraudeurs suite aux avis de décès. Convoqué dans la maison de Komoda, il se retrouve face à un enfant de douze ans pendu dans le salon. Suicide ou meurtre ? Wakatsuki ne laissera pas le dossier sans réponse quitte à plonger dans les recoins les plus sombres de l’âme humaine.

  • La vie précieuse Ysra Daley-Ward
  • métamorphosées Siri Ranva Hjelm Jacobsen
  • Voyages sans bagages Tove Jansson La Peuplade
  • Yûsuke Kishi Robert Laffont

Place au polar français avec le premier roman de Nathalie GauthereauDans l’oeil de la vengeance (Rouergue, 7 février 2024). Dans une ville de Lyon, tout juste sortie du confinement, Le borgne, ex-enfant battu, prépare sa vengeance. À défaut de pouvoir tuer son géniteur, il compte neutraliser trois nantis et son ex-femme. Mais il va trouver sur sa route Louise Pariset, une avocate brisée par une peine de cœur et Kofi Dialo, un livreur sénégalais contraint à l’exil par son père. Kofi, hanté par ses compagnons morts au large des côtes mauritaniennes, a choisi de sauver tous les fragiles quoiqu’il en coûte.


Un polar italien avec L’affaire Bramard (JC Lattès, 7 février 2024, traduit par Marianne Faurobert) de Davide Longo. Lorsqu’il était un jeune commissaire, Corso Bramard voit sa vie pulvérisée quand Automnal, un tueur en série s’en prend à sa femme et sa fille. Vingt ans plus tard, devenu enseignant dans la campagne turinoise, Corso arpente les montagnes à en crever. Mais il rêve aussi de vengeance. D’autant plus qu’Automnal continue à le narguer en lui envoyant des extraits de chansons de Léonard Cohen. C’est le premier tome d’une série noire inoubliable par celui qu’on surnomme le McCarthy italien. (Lire un extrait)
Je signale rapidement un nouveau livre d’Arnaldur Indrdasson (Les parias, Métailié, 2 février 2024, traduit par Eric Boury), un nouveau MJ Arlidge (Quand le chat n’est pas là, Les Escales, 1er février 2024, traduit par Séverine Quelet) et un roman au sein des cartels mexicains, lauréat du Bram Stoker 2022, Le diable sur mon épaule de Gabino Iglesias (Sonatine, 1er février 2024, traduit par Pierre Szczeciner).

  • L'affaire Bramard Davide Longo
  • Les Parias Arnaldur Indridason
  • Quand le chat n'est pas là M.J. Arlidge
  • Le Diable sur mon épaule Gabino Iglesias

Enfin, voici une séance de rattrapage avec trois livres en format poche.
Ils ont tous deux reçu le Grand Prix RTL Lire en 2022 et 2023. 555 (Folio, 1er février 2024) d’Hélène Gestern est le récit d’une course folle à la recherche d’une partition perdue du compositeur Domenico Scarlatti (Lire un extrait). Le bureau d’éclaircissement des destins (Livre de poche, 28 février 2024) de Gaëlle Nohant est l’enquête d’une archiviste de l’International Tracing Service pour la restitution d’objets recueillis à la libération des camps de concentration. Des drames du passé, elle éclaire l’avenir.

  • 555 Hélène Gestern
  • Le Bureau d'éclaircissement des destins Gaëlle Nohant
  • etites Boîtes de Yôko Ogawa

En littérature étrangère, perdez vous dans l’univers étrange et merveilleux de Yôko OgawaPetites boîtes (Babel, février 2024, traduit par Sophie Refle, lire un extrait). Et pour les amateurs de romans noirs, voici un polar impossible à lâcher. L’île de Yule (Livre de Poche, 31 janvier 2024) de Johana Gustawsson est un thriller aussi effrayant que captivant, enraciné dans les rites vikings et les amours sombres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici