Octobre : la rentrée est passée. Les éditeurs de bandes-dessinées lâchent l’artillerie lourde. Auteurs connus, séries majeures en cours, concentration de succès garantie. Sélection non exhaustive pour un mois riche en parutions BD.

En toute subjectivité, on débute cette chronique par notre coup de cœur : la sortie attendue du tome 4 de Matteo (1), cette parution de Gibrat qui fait désormais l’événement comme toute publication du dessinateur depuis la publication de l’inégalé Le Sursis. Cette fois-ci notre « Joli Cœur » se retrouve à Barcelone dans la confusion totale d’une guerre civile où il faut choisir rapidement son camp. Le trait spécifique de Gibrat devient à chaque album un peu plus une référence et rarement un dessinateur aura aussi bien saisi la sensualité des femmes et la lourdeur pataude des hommes dans des contextes historiques agités. Un album à ranger déjà dans la catégorie des classiques.

BD Matteo

Octobre pourrait être le mois des seconds albums. Par exemple, cinq mois à peine après la parution et le succès important du western « Marshal Bass » (2), sort déjà la deuxième aventure de ce marshal Afro-Américain confronté cette fois-ci à des meurtriers qui pratiquent leur activité répréhensible en famille.

marshall bass

Nouvel opus également d’un diptyque entamé en 2015, celui de Jazz Maynard (3) qui clôture l’aventure du célèbre cambrioleur, entamée en 2015 dans lequel notre héros a quitté sa chaude Barcelone pour la froide Reykjavik. Une manière agréable de fêter les 10 ans de ce gentleman.

JAZZ MAYNARD DARGAUD

L’Étoile du Désert termine aussi son second cycle sous le dessin de Labiano qui a remplacé l’année dernière Marini pour relancer cette série en sommeil depuis 20 ans. Le commissaire aux affaires indiennes devrait passer un sale quart d’heure (4).​

bd L’Étoile du Désert

Est-il encore nécessaire de présenter deux BD, adaptées au cinéma ou à la télévision qui dépassent désormais les 20 albums ? Vingt et unième album pour Largo Winch (5), ce jeune héritier milliardaire…

LARGO WINCH

…et le vingt-huitième pour Walking Dead (6), avec ses personnages cherchant à survivre face à des morts vivants.​

WALKING DEAD

On avait découvert l’an dernier avec plaisir la BD Facteur pour femmes de Sébastien Morice et Didier Quellat-Guyot. Devant le succès rencontré, nos deux auteurs récidivent cette fois-ci avec L’île aux remords (7) dans lequel un fils revient chez lui 25 ans après s’être engagé dans l’armée au Viet-Nam. Une couverture douce et sensible rappelle parfaitement l’atmosphère de la BD précédente.

l'île aux remords

Dans la même édition débute la collection L’eau des collines avec le premier tome Jean de Florette (8) qui sera suivi de Manon des sources, albums directement tirés des textes de Marcel Pagnol. À réserver aux nostalgiques d’un passé aux accents provençaux.

JEAN DE FLORETTE

Toujours chez Aire Libre, qui fait fort en ce mois d’octobre, un joli titre, Plus près de toi (9) de Fournier et Kris pour une première partie racontant l’histoire d’un jeune séminariste franco sénégalais qui va devoir affronter les débuts de la seconde guerre mondiale et rencontrer l’amour; un album très attendu.

BD plus près de toi

Unidivers ne peut passer sous silence la parution d’une BD à caractère régional : Mémoires d’un Paysan Bas-Breton édité chez Soleil, dans la collection Contes de Bretagne, collection qui gagne à être explorée. Cette fois-ci un paysan breton se découvre, à la suite d’un accident, la vocation de découvrir le monde.

mémoires d'un paysan bas-breton

Actes Sud n’est pas qu’une magnifique maison d’éditions de romans, elle publie également à l’occasion des BD remarquables comme celles de Camille Jourdy Juliette (la trilogie Rosalie Blum ayant connu un franc succès) ou de Jean Harambat, Ulysse : les chants du retour. Nul doute que Short (11) qui regroupe de courtes histoires de la BD arabe sera du même niveau.

short bd arabe

Toujours dans l’univers littéraire est attendue  (12) adaptation en BD du roman publié en 2001 de Dai Sijie qui raconte la dangerosité de lire Balzac pendant la révolution culturelle chinoise.

actus littéraires octobre 2017

Parutions originales, celles des éditions Petit à Petit qui publient trois BD documentaires et historiques consacrées à trois villes au passé chargé : Bruxelles, Nantes, Rouen (3ème volet) (13) succèdent ainsi au Havre. Apprendre en se distrayant est l’objectif majeur de ses parutions à vocation surtout régional.

bd régionalistes
Des intégrales, des rééditions d’ouvrage majeur sont aussi pléthores quand approchent les mois des cadeaux. Dans le désordre : Les chevaux du Vent (Futuropolis), Persepolis (L’Association), Blast (Dargaud), Millenium (Dupuis), Bouncer (Humanoïdes Associés) vous sont proposés en intégrales ou en version de luxe avec coffret. Une occasion de découvrir de grands classiques ou de les faire connaître à vos amis avec un beau ruban autour.

Bonne lecture à tous dans les derniers chauds rayons du soleil ou devant les premières lueurs des feux dans la cheminée !

(1) Mattéo tome 4. Éditions Futuropolis. Parution le 12/10/2017. Comme pour toutes les BD importantes, à noter une édition de luxe grand format limité à 600 exemplaires avec un tiré à part signé par Gibrat. L’exceptionnel a un prix : 165€.
(2) Marshal Bass 2 . Éditions Delcourt. Collection Neopolis. Parution 4 octobre.
(3) Jazz Maynard : trois corbeaux tome 6 de la série. Éditions Dargaud. Parution le 20/10/2017.
(4) Étoile du désert Tome 4. Éditions Dargaud. Parution le 27/10/2017
(5) Largo Winch. L’Étoile du Matin. Éditions Dupuis. Parution le 06/10/2017
(6) Walking Dead, Vainqueurs. Éditions Delcourt. Parution le 04/10/2017
(7) Collection Grand Angle. Parution le 04/10/2017.
(8) Collection Grand Angle. Parution le 04/10/2017
(9) Collection Grand Angle . Parution le 06/10/2017.
(10) Parution le 11/10/2017.
(11) Mohamed Shennawy. 240 pages. Parution le 4 octobre.
(12) Nadolny Poustockine. Éditions Futuropolis. Parution le 12/10/2017.
(13) Parution le 06/10/2017.

Le duel Anquetil Poulidor sur les pentes du Puy-de-Dôme en 1964, les photos de Gilles Caron dans le Quartier latin en Mai 68, la peur des images des Sept boules de cristal de Hergé, les Nus bleus de Matisse sur un timbre poste, Voyage au bout de la Nuit de Céline ont façonné mon enfance et mon amour du vélo, de la peinture, de la littérature, de la BD et de la photographie. Toutes ces passions furent réunies, pendant douze années, dans le cadre d’un poste de rédacteur puis rédacteur en chef de la revue de la Fédération française de Cyclotourisme.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom