À l’initiative de la Communauté juive de Rennes, une marche silencieuse en hommage aux victimes de la tuerie de Toulouse et Montauban a démarré aujourd’hui à 15 heures place de la Mairie. Quelque trois cents personnes, de toutes sensibilités politiques et religieuses, dont les élus Edmond Hervé et Didier Le Bougeant, sont venues dénoncer en silence cet acte de barbarie. Rien ne pourra jamais justifier l’assassinat d’enfants emmenés par le collet et tués pistolet touchant. Michel Nusimovici* s’est réjoui que ce tragique événement et cet hommage en mémoire « de ces enfants et de ces militaires qui protègent notre pays » aient suscité l’union nationale et la réprobation générale.

 

*Michel Nusimovici est né à Paris avant la Seconde Guerre mondiale. Revenu à Paris en 1944, il a fréquenté la synagogue de la rue de la Victoire ou il a fait sa Bar Misvah en présence de Jacob Kaplan, alors grand Rabbin de France. C’est à sa carrière universitaire que Michel Nusimovici doit d’être rennais depuis quarante ans. C’est là qu’au début des années 70, Michel et Ann Nusimovici avec Henri Ohana, Jacques Habib, Charley Zerdoun, Isaac Ben Bassa et quelques autres décidèrent d’ouvrir le centre culturel et cultuel Edmond Safra. Aujourd’hui, Michel Nusimovici est professeur émérite à l’Ecole Normale Supérieure et conseiller économique et social de Bretagne.

 

 

 

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d'esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom