Le 5 mai promet de l’animation dans la capitale. Il ne s’agit ni de fêter la sortie de Chanel N°5 ni les accords de Nouméa, mais d’une journée de protestation. Elle s’annonce plus hétéroclite qu’unitaire.

Tout est parti de l’affaire Cahuzac. Elle a déclenché une vague de pseudo-moralisation de la vie politique. Moralisation qui ne se fera pas tant qu’une réforme profonde de la politique française n’aura pas lieu et que de sévères contrôles jugulent les penchants clientélistes d’une partie importante des élus.

Michel_h_ MmeGLe Front de gauche, par l’entremise de Jean-Luc Mélenchon, a appelé à une « marche citoyenne pour la VIe République » de Bastille à Nation. Comme un an auparavant, la « gauche de la gauche » appelle à une refondation et a été rejointe par quelques figures écologistes comme Eva Joly. En sus ou en parallèle de cette proposition unitaire, le message du Front de gauche se concentrera sur le « non » à la toute-puissance de la finance et aux méfaits de l’austérité. C’est là que les divergences apparaissent.

6emerepublique
Il y a un an et demi…

 Il en va ainsi d’EELV (Europe Écologie Les Verts), allié du PS dans les municipales à venir. Certains élus locaux d’EELV ont même appelé à ne pas manifester auprès du Front de gauche. Double explication : primo, ce n’est pas la bonne méthode ; secundo, le parti vert prépare ses propres propositions pour une VIe république. On peut penser aussi que les écologistes ne souhaitent pas que le tribun rouge monopolise le temps de parole et récupère des électeurs verts. A regarder le traitement médiatique infligé à Mélenchon par un Attali promu représentant du PS dans Des Paroles et Des Actes, l’un qualifiant l’autre de dictateur de Corée du Nord, le message risque d’être effectivement troublé…

                                                          *

Avec le débat sur le « Mariage pour Tous », le 5 mai sera également un moment privilégié pour les opposants au duo Ayrault-Hollande. Les manifestations de cette veine se dérouleront principalement en province tandis que Paris aura droit à un Sit-in dont le lieu n’est pas encore défini. Le risque que des éléments de la « ManifPourTous » s’infiltrent dans le cortège de Bastille-Nation est important.

michel_h_melanch0001En pratique, le 5 mai pourrait ressembler à une manifestation d’indignés version française. Toutefois, on imagine mal une réunion de mouvements qui sont à l’opposé les uns des autres. Il est inconcevable que des militants du Front de gauche défilent dans le même cortège que des gens du GUD (Groupe Union Défense) ou des élus de l’UMP qui, il y a encore 2 ans, rappelaient qu’on ne gouverne pas par la rue avant de changer d’avis récemment. La récupération d’une colère populaire n’est plus seulement l’apanage des partis extrémistes et des socialistes, mais de tous les partis. Reste que l’identité de l’UMP n’en sort pas plus lisible : les ouvertures vers le FN trouble son électorat modéré qui ne sait plus vers qui se tourner entre un Modem atone et une UDI brouillonne.

Il sera intéressant d’observer le traitement de ces différentes sensibilités par les médias – dans les chaines d’information continue attirées par le spectaculaire, les médias papiers, les journaux télévisés des grandes chaines, etc. Dans un tel melting-pot qui confine au maelström, la neutralité sera d’autant plus difficilement de mise qu’aucune loi sur le temps de parole ne force à l’être…

Un commentaire

  1. Pourquoi je compte aller à la manif du 5 mai même si je trouve l’exercice périlleux pour mon cerveau ?

    Logiquement je ne devrais pas y participer parce que la sixième constitution n’appartient pas plus au Front de Gauche qu’à n’importe quel autre parti. L’établissement d’une constituante ne peut pas être la « chose » d’un parti. Une constitution ne peut être accaparée ni par la gauche ni par la droite sans être en contradiction avec ce que préconise Etienne Chouard et que je considère comme vérité-mienne: « Ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir », si nous voulons enfin que notre constitution nous garantisse que nos représentants une fois au pouvoir ne puissent pas l’accaparer ou le détourner à leurs profits.

    Il y a des idées qui m’inquiètent dans la constitution qu’esquisse le Front de Gauche qui montre une fois de plus et toujours cette défiance des représentants envers le peuple. Je ne vois toujours pas comment les citoyens pourraient avoir le dernier mot sur leurs législateurs s’ils continuent de ne pas faire les lois attendues par la majorité d’entre eux. Le référendum révocatoire n’est rien sans des armes moins spectaculaires mais bien plus efficaces pour l’intérêt commun, car plus ciblées, que sont le référendum abrogatif et l’initiative citoyenne. En suisse ou le référendum révocatoire est possible, il est finalement très peu utilisé au profit des 2 autres. A quoi sert-il de déglinguer les bonshommes si leurs lois restent ? C’est en nous donnant la possibilité d’abroger les mauvaises lois et d’en créer là ou nos représentants de gauche et de droites s’y refusent, que finalement nous contraindrons nos legislateurs à être au service du bien commun et non à celui de la Finance.

    Et pourtant j’y participerai car :
    Je pense qu’à ce stade fort lointain du but, il y a plus à y gagner qu’à y perdre.
    En dehors de cette manif, il n’y a aucune offre pour adresser massivement un signe aux autres citoyens, J’espère, par le poids de notre nombre, que nous pourrons attirer l’attention de beaucoup de citoyens qui ne savent toujours pas ce qu’est une constitution, son utilité, puisque cela n’est (surtout) pas enseigné dans nos écoles. J’espère qu’elle fera naître en eux ces interrogations: Pourquoi autant de personnes se réunissent-elles pour nous dire qu’elles considèrent qu’une sixième constitution est le préalable à toutes les solutions aux crises actuelles ? Pourraient-elles avoir raison?
    j’espère que la manif du 5 Mai pourra nous servir de tremplin pour développer l’idée si importante du choix du mode d’élection des représentants de la constituante: par exemple étudier la piste intéressante du tirage au sort.
    J’espère que nous pourrons nous encourager mutuellement à développer nos réflexions sur internet ou encore au sein des nombreuses associations défendant l’intérêt commun: Ces dernières en France voient leurs actions limitées à la pétition, là où en Suisse elles peuvent contrer les mauvaises lois de leurs représentants par des référendums abrogatifs ou lancer des initiatives quand ces mêmes législateurs se refusent à lancer des lois évidentes d’intérêt général.

    J’y participerai aussi,
    parce que s’il n’y a que des melanchonistes à la manif, c’est condamner l’idée. Cette manif aura d’autant plus de signification qu’il y aura des citoyens appartenant ou non à des partis politiques. J’espère que cela puisse faire venir ceux qui ne votent plus pour avoir réalisé que sous la cinquième constitution les dés sont pipés. J’espère que tous ceux qui comprennent l’impérative nécessité d’une sixième constitution sauront faire abstraction du fait que c’est le front de Gauche qui l’organise.

    Si je vois la limite de l’exercice pour un parti quel qu’il soit de déclencher ce mouvement sous sa seule bannière, je pense malgré tout que ce que fait le Front de Gauche peut nous être utile si nous savons utiliser son appel à notre profit. A nous de provoquer par la suite des appels plus légitimes, en particulier en entrainant les associations d’intérêt général où nous adhérons à se rassembler dans ce but.

    J’espère que les organisateurs de cette manif nous inciterons à nous servir de notre cerveau.
    J’espère que le Front de Gauche aura l’intelligence de comprendre qu’il joue sa réputation auprès des gens qui aspirent à une vraie démocratie, s’il devait ridiculiser cette idée.
    Dans tous les cas, j’espère qu’individuellement nous saurons, dans notre propre intérêt, dépasser les mots d’ordre imposés. C’est à nous de comprendre que nous ne sommes pas juste là pour dire « du balai », car sinon, en acceptant d’être réduit au rôle de perroquets, ce serait reconnaître notre infantilisme à gouverner.
    J’espère donc que nous saurons nous servir de la popularité de Mélanchon pour défendre l’intérêt commun à 99,9% d’entre nous à avoir une constitution protectrice. J’espère que Mélanchon nous offre sa popularité pour réaliser une vraie démocratie sans attendre de récompense pour lui même.

    J’y participerai pour faire bouger les lignes, même si ce n’est qu’un tout petit peu.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom