Passerelle Centre d’art contemporain est un lieu d’exposition d’art contemporain, de production, de diffusion et de médiation installé depuis 1988 sur un exceptionnel site industriel de 4000 m2 en plein cœur de Brest. La Passerelle propose en cet été 2020 trois expositions.

  • Face à la mer
    GIULIA ANDREANI, AMANDINE ARCELLI, HERA BÜYÜKTAŞÇIYAN, HOËL DURET, NATHANAËLLE HERBELIN, BOUCHRA KHALILI, FLORIAN MERMIN, MIGUEL MICELI, NI YOUYU, MARIE OUAZZANI & NICOLAS CARRIER, INGRID POLLARD, LILIANA PORTER, YVAN SALOMONE, MOSTAFA SARABI, ALLAN SEKULA, ANA VAZ, CHARLOTTE VITAIOLI

Exposition 12.06 – 12.09.2020
Finissage le jeudi 10.09.2020, 18:00 (sous réserve)

Dans sa chanson Face à la mer, le rappeur Passi chantait avec Calogero le départ du Congo pour la France où il a grandi. La saison été 2020 de Passerelle Centre d’art contemporain, coïncidant initialement avec les Fêtes maritimes internationales de Brest (reportées en 2021), est consacrée au littoral, plus précisément à une infrastructure, colonne vertébrale de Brest : le port.

Les ports sont des surfaces d’échanges par excellence, associés à l’aventure et au commerce dans un imaginaire romantique. Cependant, ils évoquent évidemment bien plus, depuis les nouveaux enjeux écologiques aux mouvements contestataires, et des migrations à la mémoire de l’esclavage.

Sans chercher à être exhaustive, l’exposition Face à la mer tente d’aborder chacun de ces axes à travers le travail de 18 artistes de générations et d’origines différentes. Cette grande exposition collective se déploie sur les deux étages du centre d’art, entrecroisant ces nombreux sujets et mêlant des œuvres d’une grande diversité de médiums dont de nouvelles productions spécifiques.

Dans The Seaman (2012), Bouchra Khalili recueille le témoignage d’un travailleur philippin décrivant la vie en mer, écho d’un commerce mondialisé aux méthodes de travail peu reluisantes. Le duo Marie Ouazzani & Nicolas Carrier filme dans le port de Brest des palmiers, symbole d’une flore globalisée et d’un changement climatique global. Les peintures de Mostafa Sarabi penchent, elles, du côté de la poésie et du fantasme évoquant une mer mélancolique et sombre. Par ses collages de photographies, Ni Youyu examine subtilement les destins de migrants, entre rêves brisés et espoir légitime d’une vie meilleure. Autour du film d’un repas, Ana Vaz examine une histoire de la colonisation via le prisme maritime, tandis qu’Yvan Salomone rend compte dans ses grandes aquarelles de son voyage en cargo depuis la métropole à la Guyane.

L’exposition Face à la mer ne se veut pas illustrative et invite le public, en observant nos ports, à rêver et vagabonder, tout autant qu’à s’interroger sur l’avenir de la mondialisation, son empreinte écologique et les grands enjeux sociaux du XXIe siècle.

  • À bout de mer
    Habiter la mer et déshabiller la côte et réciproquement
    JULIE CHAFFORT, LILIAN FROGER, LAURELINE GALLIOT, LÉAH GEAY, THOMAS PAUSZ, CAMILLE DE SINGLY & LOUISE COLLET, SYLVIE UNGAUER et les étudiants de l’EESAB-site de Brest : ONDINE BERTIN, QUENTIN HIDRIO, COLINE LE MOINE- VEILLON, THÉO SAUVÉ

Exposition 12.06 – 12.09.2020
Finissage le jeudi 10.09.2020, 18:00 (sous réserve)

L’exposition À bout de mer est le résultat d’un projet de recherche, initié en 2019 par Sylvie
Ungauer, artiste et enseignante à l’EESAB, Ecole Européenne Supérieure d’art de Bretagne, et Camille de Singly, historienne de l’art et du design. « Habiter la mer et déshabiller la côte et réciproquement », telle était la formule qui a guidé les premières intuitions de ce projet visant à réfléchir au devenir de l’homme sur le littoral, selon une approche articulant savoir scientifique, formes artistiques et design critique. Il s’agissait d’étudier, de fantasmer et de penser la façon dont l’homme habitera dans le futur ce bout de mer. L’équipe de recherche était volontairement pluridisciplinaire, associant designers, artistes, cinéastes et théoriciens, ainsi qu’un groupe d’étudiant.e.s de master à l’EESAB, site de Brest. Plusieurs journées d’études et de découverte du littoral ont également permis de se familiariser avec le territoire maritime et de prendre connaissance de recherches menées actuellement par des scientifiques de l’IUEM (Institut Universitaire Européen de la Mer), sur le campus universitaire de Plouzané.

L’exposition À bout de mer rend compte d’une année de recherche et d’échanges entre les douze membres de l’équipe du projet, ayant conduit à la production d’œuvres aux formes multiples : films, objets, pièces sonores, écrits, dessins. On y croise des sirènes qui slament, des artistes
cherchant à communiquer avec les dauphins, un Wilder Mann masqué dansant sur la mer gelée, de mystérieux hommes-coquillages et des fantômes d’algues du XIX e siècle. Réalité et fiction y cohabitent souvent, tant les frontières entre les deux sont particulièrement malléables dès que l’imaginaire marin entre en jeu.

Pour accompagner cette exposition, une publication sur l’ensemble du projet À bout de mer est à paraître en octobre 2020. Cette édition présentera les différentes étapes de recherche et regroupera la documentation sur les œuvres et objets produits.

expo bret
  • À 1 Km de chez moi
    CLAUDE ARNAL, SYLVIE BOENNEC, YVES DE ORESTIS, STÉPHANE DERNY,

FRANÇOIS DESSINGES, STÉPHANE ERVIEL, HUGUES FRANÇOIS, HÉLÈNE LEFELLE, ROMAIN LIVERATO, FRID ARMEL LOUZALA, AUDREY MARIN CUDRAZ, CLAUDE MERCIER, CÉLINE MOTTE-MOITROUX, VALÉRIE PENDEZEC, ROMAIN PERRON, ÉLODIE PICHOT, TITOUAN POULIQUEN, JEAN FRANÇOIS ROSPAPE, CHRISTIAN ROUX, CHRISTIAN TROADEC, PHILIPPE WALTER

Exposition 12.06 – 12.09.2020
Finissage le jeudi 10.09.2020, 18:00 (sous réserve)

Durant cette période soudaine et inédite du confinement (mars-mai 2020), le Centre Atlantique de la Photographie de Brest a eu à cœur de lancer un projet collectif destiné aux photographes limités dans leurs déplacements et dans leurs activités.

Plutôt que de documenter assez classiquement leur environnement à l’intérieur de la zone tolérée du cercle de un kilomètre, le CAP a préféré leur proposer de montrer l’inaccessible du moment, en se déplaçant à la limite du cercle centré sur leur domicile, à la façon d’un.e îlien.ne qui regarde l’horizon à partir du rivage sans pouvoir l’atteindre. D’où le titre « À 1 Km de chez moi » et les limites temporelles des photos prises entre le 16 mars et le 11 mai 2020.

Les photomontages exposés prennent une valeur documentaire comme un instantané des différentes zones de confinement avec leurs similarités, leurs disparités.

L’unicité du format des tirages (70 x 105 cm) et le principe du photomontage ont été dictés par la volonté du CAP de présenter le travail des photographes aussi rapidement que possible après la fin du confinement.

romain liverato

L’ATELIER DES PUBLICS

L’Atelier des publics de Passerelle Centre d’art contemporain agit comme un véritable laboratoire d’approches tant théoriques que pratiques de l’art. Des expériences sensibles y sont menées tout au long de l’année en relation avec les expositions.

L’Atelier des publics se réjouit de vous accueillir tout l’été dans le respect des mesures sanitaires. Toutes les propositions ont été conçues pour des petits groupes constitués. Merci de vous munir d’un masque lors de votre venue et à très bientôt

VISITES COMMENTEES DES EXPOSITIONS

Foule sentimentale

Au-delà d’un simple commentaire sur les œuvres exposées, ce rendez-vous permet d’engager le visiteur dans une relation critique aux œuvres.

tous les mercredis et samedis de 17:00 à 18:00
4€ / personne ou 15 € / groupe de 4 personnes et + / gratuit pour les adhérents max. 8 personnes
sur réservation par téléphone 02 98 43 34 95

LES ATELIERS AUTOUR DES EXPOSITIONS

Le port : un lieu de commerce et d’échange, un lieu propice à la rêverie et à l’imagination, un sujet d’expérimentations artistiques et techniques diverses…
En écho à l’exposition Face à la mer, l’Atelier des publics vous donne rendez-vous tout l’été pour une série d’ateliers qui invite à explorer les différentes facettes du port.
En famille ou entre amis, participez à l’un des trois rendez-vous créatifs et conviviaux au choix !

Théâtre d’objets du monde

Dans cet atelier, des objets choisis dans l’exposition ou ramassés sur le port de Brest deviennent les protagonistes d’une histoire imaginée et mise en scène par les participants.

Pour tous publics dès 6 ans

Cartographie insolite

Comment dessiner un endroit que l’on n’a jamais vu ? Après avoir tiré au sort un lieu sur une mappemonde, les participants sont invités à visualiser ce paysage rêvé, le décrire et le dessiner directement au format carte postale.

Le port rêvé et imaginé

A partir d’images du port de Brest, cet atelier propose d’imaginer le hors-champ pour produire des vues fantaisistes du port, auxquelles pourront s’ajouter des éléments en trois dimensions.

tous les mercredis et samedis de 15:00 à 16:00
4€ / personne ou 15 € / groupe de 4 personnes et + / gratuit pour les adhérents max. 8 personnes
sur réservation par téléphone 02 98 43 34 95

Passerelle Centre d’art contemporain
41, rue Charles Berthelot / F- 29200 Brest tél. +33 (0)2 98 43 34 95
fax. +33 (0)2 98 43 29 67 contact@cac-passerelle.com www.cac-passerelle.com

Heures d’ouvertures / Opening hours
Ouvert le mardi de 14:00 à 20:00 / du mercredi au samedi de 14:00 à 18:30 / fermé les dimanches, lundis et jours fériés / Open Tuesday – 14:00-20:00 and from Wednesday to Saturday – 14:00-18:30 / closed on Sunday, Monday and bank holidays

Tarifs / Admission charges
Plein tarif / Rates : 3 €
Entrée libre le premier mardi du mois / Free admission the first Tuesday of each month
Gratuité sur présentation de justificatif : adhérents, scolaires individuels, étudiants, demandeurs d’emploi, membres de C-E-A et de l’AICA / Free admission for members, individualchildren, students, unemployed, C-E-A & AICA members.

Médiation / Educational activities
Renseignements et réservations des ateliers et visites guidées : tél. +33(0)2 98 43 34 95

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom