dim25 juillet 2021

UNE SÉLECTION DE LECTURES D’ÉTÉ

Dans ma valise, il y a mon bermuda, ma casquette et mes lunettes, mon maillot de bain et ma crème solaire, mes claquettes et mes baskets, un pull. Et surtout ne pas oublier un ou deux livres ! Oui mais lesquels ? Suivez le guide.

Vous aimez les belles histoires ancrées dans un lieu empreint d’histoire, nimbées de secrets de famille et de fraternité, voici deux grands romans américains que vous ne lâcherez pas.

FLEUVE DES ROIS TAYLOR BROWN

Deux frères partent en kayak sur l’Altamaha, Le fleuve des rois (Albin Michel, 12 mai 2021, traduit de l’américain par Laurent Boscq) pour y disperser les cendres de leur père. Un voyage qui leur permet de se retrouver, de faire toute la lumière sur le passé de leur père et sur sa brutale disparition et qui nous mène jusqu’au XVIe siècle quand les colons français envahirent les berges du fleuve. Taylor Brown signe un grand roman où se mêle histoire de famille et grande histoire dans un lieu sauvage d’une grande beauté.

CHRISTIAN KIEFER

Avec Fantômes (Albin Michel, 3 mars 2021, traduit de l’américain par Marina Boraso), Christian Kiefer s’intéresse à un pan caché de l’histoire américaine : l’internement de nippo-américains dans des camps après l’attaque de Pearl Harbor de 1941. Lorsque Ray Takahashi revient du front, sa famille et sa petite amie ne sont plus là pour l’accueillir. John Frazier, de retour du Vietnam en 1969 , tombe sur cette histoire par l’intermédiaire de sa tante, la mère de la petite amie de Ray. Christian Kiefer tisse un drame familial poignant et lumineux, qui interroge notre rapport intime à la mémoire et au passé.

NOMADLAND

Nomadland, film de Chloé Zhao est actuellement sur grand écran, mais c’est avant tout un roman de Jessica Bruder (en format poche, J’ai Lu, 25 novembre 2020, traduit de l’américain par Nathalie Peronny). L’auteur a suivi pendant trois ans des camping-caristes proche de la retraite devenus des migrants dans leur propre pays suite à la crise des subprimes. Des personnages attachants, libres et pleins de rêves, mais devenus la proie d’entreprises en quête de main d’oeuvre facile. Voici une saga familiale aussi addictive qu’une série.

claire lombardo

Claire Lombardo, jeune autrice américaine vous souhaite Tout le bonheur du monde (Rivages, 7 avril 2021, traduit de l’américain par Laetitia Devaux). Nous plongeons au coeur des secrets de la famille Sorenson. En partant du mariage de l’aînée des quatre filles de Marylin et David, l’auteur dévoile quarante ans de vie, depuis le début du couple jusqu’au présent de chacune des filles au caractère bien différent. Passé et présent se mêlent pour dresser des portraits complets de chaque personnage.

DES DIABLES ET DES SAINTS

Jean-Baptiste Andréa finit sa trilogie sur l’enfance avec Des diables et des saints (L’Iconoclaste, 14 janvier 2021), un roman particulièrement touchant. C’est l’histoire de Joe, un vieil homme qui joue du Beethoven sur les pianos publics. Orphelin à seize ans, il atterrit dans une institution des Pyrénées, Les Confins. Il lui faudra beaucoup de rêve et de poésie pour résister à la maltraitance et à l’ennui.

OVER THE RAINBOW

Constance Joly vient d’obtenir le Prix Orange du livre avec son roman autobiographique, Over the rainbow (Flammarion, 6 janvier 2021). L’auteure nous parle de son père, mort du sida en 1990. À la fois intime et universel, ce récit sensible est l’histoire de ce jeune professeur d’italien passionné, homosexuel qui ose assumer sa vie au grand jour. Avec beaucoup d’émotion, une fille parle de son amour pour son père et de l’importance d’être soi.

EDUARDO ANTONIO PARRA

Eduardo Antonio Parra vous emmène dans l’enfer mexicain avec El eden (Zulma, 13 mai 2021, traduit du mexicain par François-Michel Durazzo). Dans un bar de Monterrey, le narrateur, professeur de lettres croise son ancien élève, Dario. Tous deux noient leurs échecs dans l’alcool. Huit ans plus tôt, Dario et lui ont fui une ville au nord du Mexique soumise au racket et mises en scène macabres des narcotrafiquants. Dans les brumes d’alcool, ils se souviennent de cette nuit où tout a basculé. Un roman violent, labyrinthique dans un Mexique terrifiant de noirceur.

loup y es tu alidge

M.J. Arlidge reprend le titre d’une chanson enfantine pour camper un thriller implacable dans les sentiers de New Forest. Loup y-es-tu ? (Les Escales noires, 11 février 2021, traduit par Séverine Quelet) met la détective Helen Grace face à un nouveau cauchemar. Traqués par une présence sans visage, les victimes sont transpercées de flèches et pendues aux chênes de la forêt. Pourquoi des campeurs sans défense sont-ils pris pour cible ? Que signifient leurs assassinats ? Est-ce un psychopathe ? La forêt demande-t-elle des sacrifices ? Une enquête complexe et macabre.

Nine Gorman Marie Alhinho

Puisque ce sont les vacances, voici quelques titres pour les adolescents. Depuis que sa mère est en prison, Finn pense ne jamais pouvoir remonter la pente. Il se laisse sombrer et tente de s’oublier entre les bras des filles. Mais la vie prend parfois des tournants inattendus… Certaines rencontres éclairent sa route, comme des lumières dans la nuit. La nuit où les étoiles se sont éteintes (Albin Michel, 30 juin 2021) est le dernier roman de Nine Gorman et Marie Alhinho, conseillé à partir de 16 ans.

Jean-Philippe Arrou-Vignod et François Place, deux grandes plumes de la littérature jeunesse revisite le roman de cape et d’épée avec Olympe de Roquedor (Gallimard, 13 mai 2021). Conseillé à partir de douze ans, ce flamboyant roman d’aventure campe une héroïne énergique qui s’enfuit pour échapper à un mariage forcé. Traquée par ses ennemis, elle va tenter avec deux rebelles rencontrés sur son chemin de reconquérir le château de Roquedor.

Toute l’équipe vous souhaite un bel été !

Marie-Anne Sburlino
Lectrice boulimique et rédactrice de blog, je ne conçois pas un jour sans lecture. Au plaisir de partager mes découvertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -