Les Champs libres lancent une nouvelle manière de parcourir le Musée de Bretagne. Guidé par un conférencier, il est désormais possible d’explorer les collections à travers des parcours thématiques. La visite d’une heure du samedi 23 novembre 2013 proposait une découverte à travers douze objets symboliques de l’histoire de notre région. Une première qui promet d’être suivie par d’autres.

 

Musée de Bretagne
Photo : Musée de Bretagne

Entre un kern dont on apprend qu’il a été construit avant les pyramides égyptiennes, des socles de statues gallo-romaines soulignant les profondes interactions (voire le syncrétisme religieux) entre les deux peuples, des tableaux montrant Louis XIV avec les parlementaires bretons en passant par une tombe de marin breton… les 12 objets du musée de Bretagne sont de plus variés.

À noter : cette visite résonne comme un écho avec l’actualité la plus brûlante. Qui sait véritablement qui furent les bonnets rouges et la révolte du papier timbré? Les bonnets rouges sont une révolte de paysans bretons en 1675 contre la pression fiscale imposée par Louis XIV pour financer la guerre contre la Hollande. On l’appelle aussi la révolte du papier timbré, car dans les villes, et à Rennes en particulier, c’est le nouvel impôt sur les papiers qui déclenche la révolte à l’imprimerie Oberthur. Cette dernière est matée dans le sang et le parlement breton exilé pendant quinze ans à Vannes. 

Le parcours épouse un déroulement chronologique de l’histoire de Bretagne. Le guide qui encadre les participants s’arrête sur les éléments les plus marquants des collections et les commente. En réalité, il en existe plus de douze, car le musée comprend…2 300 objets. De la préhistoire à la Révolution française, chaque époque a eu ses monuments, ses arts et ses symboles. Pour les fins connaisseurs de de la Bretagne, cette déambulation n’apporte guère de nouvelles connaissances, mais illustre ce qu’ils savent déjà. Pour les autres, il s’agit d’une manière ludique d’apprendre.

De fait, le conférencier sait capter l’attention des spectateurs. Il vulgarise son propos afin de conduire les enfants comme les adultes à l’acquisition de nouveaux éléments de vocabulaire : « Vous connaissez le barde dans Astérix? […] Nous sommes donc en face d’une statuette gauloise qui représente un capodastre… » Les enfants comme les adultes adhèrent à cette pédagogie.

Le Musée de Bretagne a décidé de réaliser d’autres visites sur le même principe mais avec différents thèmes transversaux. Dans ce cadre, l’exposition des Terre-neuvas, présente aux champs libres jusqu’en avril prochain, sera commentée le 30 novembre à 16h par un couple de Terre-Neuvas qui racontera son quotidien (voir notre article). Les samedi 7 et dimanche 8 décembre aura lieu, à 17h, une exploration intitulée Vivre avec les dieux. Un focus sur la mythologie au temps des Gaulois et des Romains.

Musée de Bretagne aux Champs libres
10 cours des Alliés
35000 Rennes (France)
Métro : Charles de Gaulle
02 23 40 66 00
Plein tarif : 4 €
Tarif réduit : 3 €

Musée d’histoire et de société, le musée de Bretagne constitue une porte d’entrée indispensable et passionnante pour comprendre la Bretagne d’aujourd’hui. Il collecte, conserve et met en valeur les témoignages de ses habitants. Il est également un lieu de réflexion sur les questions contemporaines, éclairées par les travaux récents d’histoire et de sciences sociales.

Les 2 300 objets exposés mettent en scène l’histoire de la Bretagne, des origines à nos jours. Située au premier étage de l’édifice, cette exposition serpente en huit autour de la Bibliothèque et de l’Espace des sciences. Elle s’y déploie sur un plateau de 1 900 m². Une trentaine de séquences scénographiées jalonnent le parcours. Les visiteurs s’y promènent comme dans une ville, avec ses rues et ses places. De petites unités évoquent les habitations et accueillent objets et costumes.

*

12 objets du Musée de Bretagne aux Champs libres : un parcours pédagogique et transversal

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom