Ville-Jeun’s : Quel Avenir pour les Jeunes?

affiche_villejeun's

Ville-Jeun’s : Quel Avenir pour les Jeunes?, 6 novembre 2015 16:00, Le Provençal Bar-Brasserie

Rencontres avec l’Algérie 6ème Édition. 2015

Dans le cadre des Rencontres avec l’Algérie 6ème Édition. L’association des Amis de l’Algérie vous invite à des Tables Rondes – Débat et Echange autour du theme de « l’Avenir des Jeunes ». Entre les bienfaits de la libre circulation et des emplois de plus en plus précaires, une nouvelle génération incertaine tente de faire son chemin dans une France mondialisée.

· Quel Avenir pour Les Jeunes ?
Confrontés à l’exclusion sociale et aux discriminations, parfois touchés par la délinquance et la drogue, les jeunes de cités populaires suscitent de plus en plus d’inquiétudes. Au point que l’un des remèdes proposés à leurs maux consiste à les enfermer dans des logiques sécuritaires.
Doit-on se résigner à ces expédients qui font de ces jeunes et de leur famille des « cas », en niant leurs capacités à devenir adultes et citoyens ?

Riche des expériences des intervenants, invités par les Amis de l’Algérie, qui sont en contact avec les jeunes dans les quartiers populaires, nous souhaitons par ces « Rencontres » à faire grandir les enfants et les jeunes des cités à construire des solidarités entre les adultes et les institutions. Découvrir les coopérations nouvelles qui s’instaurent entre les habitants, les élus et les professionnels à l’échelle des quartiers et de la ville de Rennes pour réinventer et approfondir la démocratie.

Intervention : La Jeunesse et Le Terrorisme
Intervenant : Farid Abdelkrim « Pourquoi j’ai cessé d’être islamiste »
« En cherchant Dieu, à travers l’islam, j’avais fini par trouver l’islamisme. Et cet islamisme, le mien, ici, en France, ne m’a pas conduit à Dieu. Il m’en a éloigné et m’a éloigné de moi-même ». Pourquoi un gamin sans histoire, brillant écolier a-t-il fini par perdre pied ? Est-ce le décès précoce de son père qui va l’enfermer dans la spirale de la délinquance ? La mort tragique d’un jeune de son quartier l’a-t-elle poussé à devenir islamiste ? Éviter les raccourcis, voilà ce à quoi nous invite Farid Abdelkrim en retraçant son itinéraire riche d’enseignements.

La Jeunesse et la Spirale Sécuritaire
Intervenant : Joëlle Bordet « Oui à une Société avec les Jeunes des Cités »
• Une position sur la jeunesse, que l’on devrait déstigmatiser, pour la libérer. Selon Joëlle Bordet, la jeunesse des quartiers populaires est enfermée dans une spirale dont elle pourrait sortir : « …Les jeunes des cités sont à la fois source d’inquiétude et objets de stigmates. Mais, plus ils sont désignés comme dangereux, plus ils se mettent en danger et peuvent devenir menaçants pour autrui. L’auteur, psychosociologue habituée à côtoyer ces publics, en est convaincue : « Les possibilités de s’enfermer dans la négation, l’autodestruction et celles de la réussite et de la construction sont étroitement mêlées. Selon elle, il faudrait permettre la créativité : « … Aussi, soit on réussit à faire appel à leur énergie créatrice pour faire société avec eux, soit la spirale sécuritaire prendra le dessus avec pour conséquences la montée de la répression et notamment de l’incarcération ou encore l’embrigadement religieux. L’enjeu est de taille. La question centrale n’est pas de faire à la place des gens, mais avec eux. Ce qui n’est pas facile tant l’insécurité sociale et personnelle face à l’avenir ne permet plus d’être dans la confiance d’abord en soi, puis par rapport à l’autre…» Mais des freins à ce processus créatif existent : « …En s’affirmant forts et violents, les jeunes éloignent leur détresse intérieure et leur sentiment de ne pas exister. Le faible repérage des règles et la banalisation des actes de violence ne leur permettent plus d’identifier les transgressions et de se confronter à leurs responsabilités. Certains trouvent dans la religion un moyen de reconquérir une dignité, de retrouver des valeurs morales, un sens commun, une perception de l’universel. Pour ce qui est des familles, elles se réfugient le plus souvent dans un espace de repli et de survie qui rend difficile l’éducation des enfants et surtout des adolescents….». Il y a “quelque chose” de possible : « …Mais il y aurait un grand danger à ne voir là que de la défaillance…»

La Jeunesse et La Drogue
Intervenant : Yannick Loisel « Vous avez demandé la police? Paroles de flic »
Un policier de 57 ans qui aime son boulot et qui n’arrive pas à le quitter. Débarqué en 1999 au commissariat de Rennes, Yannick Loisel a passé plus de 10 ans à la brigade des stups, ce qui lui vaudra le surnom de Monsieur Drogue. Aujourd’hui affecté à la brigade des mineurs, il a sorti en toute discrétion un livre intitulé : Vous avez demandé la police? Paroles de flic, un ouvrage où il raconte sa carrière de policier. C’est l’histoire d’un flic ordinaire. Il est devenu policier formateur anti-drogue. Il intervient devant 5 000 à 6 000 jeunes par année scolaire.

Ville-Jeun’s : Quel Avenir pour les Jeunes? was last modified: novembre 1st, 2015 by Unidivers Mag
@Organisateur non précisé Rennes