Philippe Chaix

Philippe Chaix

Philippe Chaix, 28 mai 2015 18:00,

L’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Bretagne vous convie à la conférence de Philippe Chaix qui se déroulera le 28 mai 2015 à 18h00 en salle de conférences.

Philippe Chaix, 60 ans, est essayiste et spécialiste en stratégies urbaines et en aménagement.
Chevalier de l’ordre national du mérite et de l’ordre national de la légion d’Honneur, directeur général de l’Etablissement Public d’Aménagement de la Défense Seine Arche d’octobre 2008 à octobre 2013, achève au 31 octobre 2014, une mission d’étude sur le redéploiement stratégique d’une Société d’Economie Mixte (92), et sur la création d’un réseau de SPL.

Ancien élève de l’ENA (Promotion « Michel de l’Hospital » 1977), diplômé de sciences politiques, de philosophie et de droit, Philippe Chaix a effectué une grande partie de sa carrière dans l’administration préfectorale en tant que sous-préfet, directeur du cabinet du préfet des Landes en 1979 à la sortie de l’ENA, puis sous-préfet d’Ambert en 1980, secrétaire général du Jura en 1981. Il est nommé secrétaire général des Hauts-de-Seine en 2006, après avoir rempli plusieurs fonctions dans les services de l’Etat, des collectivités territoriales, et dans le secteur privé, et en particulier, avoir été en charge des projets ANRU pour la Normandie (2003-2005).

Conseiller général du Jura et conseiller régional de Franche-Comté, directeur de cabinet du président Edgar Faure, il entre en 1986, au cabinet du maire de Paris et est élu conseiller municipal et général de Paris de 1989 à 2002, mandats pendant lesquels il travaille sur les dossiers de l’urbanisme parisien, en particulier en tant qu’administrateur élu de l’APUR et délégué de la ville en charge de l’urbanisme. Parallèlement, il mène une carrière d’avocat international dans le cabinet Desfilis, Chaix et associés.

Par arrêté en date du 14 octobre 2008 du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, Philippe Chaix a pris la direction des deux opérations d’intérêt national, (OIN), celle de La Défense et celle de Seine-Arche, (Nanterre), réunissant à cette occasion les établissements séparés en 2000, et créant l’EPADESA.

Par arrêté des Ministres de la Culture, il a été nommé en 2011 et renouvellé en 2014, Président du Conseil d’Administration de l’Ecole Nationale d’Architecture de Bretagne.

Homme de terrain et de culture, homme de la fonction publique et très au fait des réalités du monde économique mondialisé, Philippe Chaix a côtoyé dans chacune de ses fonctions les acteurs français de la ville et de l’urbanisme. A leurs côtés, il a travaillé à la politique d’aménagement du territoire. Ces dernières années il a eu pour mission de rénover et de développer le quartier d’affaires de La Défense Seine Arche, premier quartier d’affaires européen, l’un des moteurs de l’économie francilienne et nationale, de faire entrer ce territoire de plus de 550 ha dans un XXIe siècle dont le développement durable est un enjeu majeur, et d’y développer l’urbanité qui lui fait tant défaut.

Très engagé depuis 2007, dans le projet du Grand Paris, il en a suivi le développement étape par étape, en temps qu’aménageur de la Défense. Associé aux équipes d’urbanistes français, il a travaillé à leur succès dans le cadre du concours «Grand Moscou» que l’équipe française formée de Grumbach et Wilmotte a remporté, l’EPADESA devenant partenaire des lauréats. Il s’est engagé également par des conférences, des écrits et des études, en faveur de l’AXE SEINE, Paris-Rouen – le Havre, lien mondial stratégique pour la Métropole Grand Paris.

Il publie début 2014, chez ARCHISTORM, les 101 mots des tours, et chez EUROCOM, la radiographie urbaine des 25 World Cities. Philippe à été conférencier au MIPIM 2014 et dans de nombreuses manifestations professionnelles.

Depuis 2008, il a voyagé en Asie, au proche Orient et en Amérique latine, pour étudier les problématiques des global cities d’aujourd’hui et de celles à venir, et du développement durable.

Sa réflexion le conduit à défendre « l’incroyable investissement » que serait l’adaptation des villes du XXIe siècle, dans une planification permanante, aux besoins de la nouvelle population urbaine en pleine accrétion partout dans le monde, et aux objectifs du développement durable. « La maison brûle et …. ».

Philippe Chaix was last modified: avril 30th, 2015 by Unidivers Mag
@Ecole nationale supérieure d’architecture de Bretagne