Nos souvenirs flottent * & Les Aliénés // M. Uras & Espedite

facebook_event_1276852149001438

Nos souvenirs flottent * & Les Aliénés // M. Uras & Espedite, 8 octobre 2016 18:00, Histoire de l’oeil

Le Festival actoral présente, en partenariat avec la Librairie Histoire de l’oeil et les éditions Christophe Lucquin :

► NOS SOUVENIES FLOTTENT DANS UNE MARE POISSEUSE // Lecture
de Michaël Uras

► LES ALIÉNÉS // Lecture
de Espedite

Le 8 octobre à 18h
Durée estimée : 1h

►Entrée libre

► Toutes les infos sur http://www.actoral.org

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

NOS SOUVENIRS FLOTTENT DANS UNE MARE POISSEUSE

Michaël Uras nous livre un roman sous forme de chroniques. De son enfance rythmée entre la Sardaigne, lumineuse (quand les parents, immigrés sardes, ont suffisamment d’argent pour y partir en vacances), et le quotidien gris du Nord de la France. On suit l’enfant qui découvre le monde, puis l’enfant dans son enveloppe d’homme qui tente d’y trouver une place. Avec toujours en tête l’idée d’approcher la fragile conception de bonheur.

LES ALIÉNÉS

Avec Les Aliénés, Espedite signe un texte brutal, décrivant le parcours d’une jeune aide-soignante trash qui, après avoir raté son suicide, entreprend, grâce à une pilule concoctée par un pompier versé dans le commerce de médicaments volés, d’assassiner ses proches, en leur inoculant un produit devenu entretemps la nouvelle drogue à la mode, celle d’une société qui confond liberté et choix individuel. Le ton est volontairement décalé, à coups de décors factices, de personnages à gros traits et de stupéfiants imaginaires. Un livre vengeur, à la fois absurde, loufoque et iconoclaste, dans lequel le suicide devient art de vivre, la violence, une nécessité métaphysique, et la drogue, le révélateur « schizophrénique » de l’inanité de nos identités fatiguées.

Nos souvenirs flottent * & Les Aliénés // M. Uras & Espedite was last modified: septembre 4th, 2016 by Festivals 2016
@Festival actoral Marseille