MAD COBRA / DSS 15th Anniversary

facebook_event_1094892150582881

MAD COBRA / DSS 15th Anniversary, 21 octobre 2016 00:00, Le Petit Bain

/// DRUM SOUND 15th ANNIVERSARY ///

*** MAD COBRA ***

*** CAPORAL NIGGA ***

*** SOUL STEREO ***
*** SCALAWAX ***
*** DANCE SOLDIAH ***
*** IZABOO SOUND ***
*** DRUM SOUND SYSTEM ***

VENDREDI 21 OCTOBRE 2016 de 23h30 à 5h30.

Paf : 22,5e en préventes et 25e sur place
BIZOUK : https://www.bizouk.com/events/details/mad-cobra-showcase/18140

Pour fêter nos 15 ans d’activisme, nous avons décidés de vous préparer une grosse soirée de qualité dans un lieu unique. Le Petit Bain est l’endroit parfait pour représenter notre culture et mettre en avant notre univers musical.

Biographies & Links :

MAD COBRA
Un taulier, un pilier, une fondation du dancehall jamaicain, voici comment l’on peut qualifier Mad Cobra, deejay jamaicain né à Kingston en 1968, et qui se présentera devant vous à Paris, sur la scène du Petit Bain (quai de Seine) dans la nuit du vendredi 21 octobre 2016.
Sa carrière débute en 1989 à la Jamaique, le chanteur y sort ses premières production, dont Na Go Work feat. Tricia Mc Kay qui restera comme son premier hit sur l’île. Très vite, il va se faire remarquer, avec des sorties sur les labels les plus productifs du moment (Penthouse ou King Jammy par exemple), et des titres comme Yush, Gundolero ou Feeling Lonely feat. Beres Hammond.
En 1993, il connait son premier succès international avec le morceau Flex (présent sur l’album Hard To Wet, Easy to Dry) qui se place très haut dans les charts US et UK.
Dès lors, Mad Cobra va devenir un incontournable de la scène dancehall en JA. Sa voix, son flow, ses lyrics sans concession sont reconnaissables entre mille, et des titres comme Fat & Buff, Lenght & Bend (sur l’album Venom) ou Selassie I Rules vont contribuer à l’installer comme une figure de proue du genre. Sa rivalité avec les artistes Buju Banton et Ninjaman, et son clash live sur la scène du Sting, contre le même Ninjaman en 1995, participeront à son succès du moment.
En 1998, son feat. Guns High avec Mr Vegas, fait connaître à Mad Cobra un nouveau succès dans les charts. Less années 2000 seront jalonnées d’autres hits de celui qui se fera appeler aussi bientôt Mr Helta Skelta. Quand tant d’artistes arrivent et disparaissent dans le game du dancehall jamaïcain, Mad Cobra demeure et continue de s’imposer.
Press Trigger (2001, Buzz Riddim), Don’t Waste Me Time (2003, Thunda Klap Riddim), Put Gunshot (2005, Military) ou le bondissant Di Baddest (2013, Brixton Bounce Riddim) seront joués en heavy rotation, dans toutes les dances à travers le globe.
En effet, Mad Cobra est aussi un des artistes préférés des Soundmen, un des deejays les plus enregistrés en dubplates (ces morceaux uniques à la gloire des sounds systems) Ses arguments font toujours mouches, ses punchlines sont dévastatrices. Le titre Whoa est considéré comme un hymne ou anthem dans le milieu, au sein duquel il jouit d’une très forte reconnaissance à son égard.
Mad Cobra est donc un artiste recherché, que cela soit dès 1994 avec Run DMC (What’s Next, sur l’album de Run DMC, Down With The King), ou plus de 20 ans plus tard avec sa collaboration avec Major Lazer (Night Riders sur l’album Peace Is The Mission, dans une combinaison poids lourd avec Travi$ Scott, 2 Chainz et Pusha T). La reprise de son titre Press Trigger, renommée Cobrastyle pour l’occasion, et réarrangée par les Suedois Teddybears, connaîtra un beau succès commercial et démontrera ses capacités d’artistes tout-terrain.
Ses performance lives sont à la hauteur de son CV, remplis de hits donc, débordantes d’énergie aussi, tant la puissance lyricale de Mad Cobra est remarquable lors de ses shows. Rare en France (dernière apparition à Paris en 2011), accompagné du sound System allemand City Lock, cette date du 29 octobre 2016 s’avère donc comme une incontournable de cet automne 2016.

CAPORAL NIGGA :
https://www.facebook.com/Caporal-Nigg%C3%A0-Officiel-114406661908313/?fref=ts
Caporal Nigga fait partie du fleuron de la scène Reggae-Dancehall française. Artiste polyvalent, il développe un style mariant allègrement Rap, Reggae, Dancehall et Soca. Présent dans le milieu Ragga – Hip Hop depuis son plus jeune âge, il développe son art au sein de plusieurs collectifs (Spyda Team, Back 2 Zion, Wanted family…). Aguerri par de nombreuses années d’expérience à la rude école des “sound system”, il se distingue par son débit vocal. En effet, son style rapide lui a donné plus d’une fois l’occasion de séduire un large public lors de nombreux festivals (Solidays, Les Vieilles Charrues, Garance Reggae Festival…).
Révélé par le label “Teach Dem Record” en 2005, le “Niggaman” multiplie les projets solos. Plusieurs mixtapes verront le jour, ainsi qu’un E.P. de 10 titres intitulé “Malade Mental”, paru en 2006.
Par la suite, il enchaîne les formations dans le domaine audiovisuel (“technicien son” et “monteur vidéo”), ce qui lui permet de porter un regard nouveau sur sa musique et son image. Quelques années plus tard, afin de pérenniser cette démarche, il fonde le label “La Toile Productions” avec son acolyte Mickee 3000.

En effet, Mickee 3000 et Caporal Nigga forment un cocktail explosif. Rappelons que leur collectif “Spyda Team” écume les scènes de France et de Navarre, et à chaque coup ça fait mouche (où plutôt Spydaaaa!). Leur efficacité scénique leur permet de se produire aux côtés d’artistes de premier plan tels que Capleton, Beenie Man, Sizzla, Busy Signal, Sexion D’assaut, Admiral T… Cette collaboration se concrétise par le biais du projet “3000 Niggawatts” en 2013. Cet album leur permet d’apparaitre aux côté de Dry (Wati , Daddy Mory (Raggasonic), Aidonia et Tairo entre autres…

Fort de toutes ces expériences, Caporal Nigga annonce pour 2016 son retour fracassant en solo dans un style mêlant le “Raggamuffin” à la “Trap music”. Ce projet intitulé “Trappamuffin X-Perience” permettra au public de découvrir les talents du compositeur prometteur “Young Dreadz” qui réalise toutes les instrumentales du E.P. D’ailleurs le premier single “Wicked” n’a pas manqué de réjouir les amateurs de “punchlines” distillées à renfort de grosses basses.

SOUL STEREO :
https://www.facebook.com/SOULSTEREO/?fref=ts
Après avoir travaillé comme vendeurs spécialisés chez les disquaires Patates Records et Blue Moon, Fatta, Reecko & Tarzan décident de s’investir d’avantage dans leur passion: la musique jamaïcaine. C’est ainsi que le sound system Soul Stereo voit le jour fin décembre 1998, pour une première danse mémorable au Divan du Monde à Paris.
Au cours de leur périple qui les emmène régulièrement en Jamaïque, le sound enregistre régulièrement de nombreux dubplates (morceaux exclusifs) et rencontre de nombreux artistes et légendes du genre. C’est naturellement que Soul Stereo renoue avec la bonne vieille tradition des shows live en sound-system, en invitant de nombreux chanteurs ou deejays (toasters) à se produire lors de ses résidences à Paris ou en tournée. Parmi les plus célèbres, on peut citer : Luciano et Mikey General, Junior Kelly, Morgan Heritage, Lone Ranger, Carlton Livingston, Johnny Osbourne, Alpheus, Joseph Cotton, Anthony Red Rose, King Kong, John Wayne, Reggie Stepper, Echo Minott, U Brown, Rod Taylor (…) et de nombreux artistes de la scène locale. En 2011, Soul Stereo crée l’événement en présentant une formation hommage à un label & un homme mythique, Sir Coxone Dodd. Ce Tribute to Studio One avec Dawn Penn, Lone Ranger, Carlton Livingston, Willie Williams, Jim Brown, Prince Jazzbo, Winston Francis, Alpheus et le légendaire King Stitt.
Passionnés & infatigables, l’aventure Soul Stereo emmène les trois membres du crew à jouer dans les plus grands festivals (Solidays, Vielles Charrues, Dour, Garance Reggae Festival, Summer Jam, Rototom, Reggae Sun Ska, Reggae Geel, …) et aux quatre coins du monde (Italie, Espagne, Suisse, Brésil, Inde, Belgique, Suède, Allemagne, Russie Pologne, Angleterre, Turquie, Israël…). Seul ou avec des chanteurs, le Soul Stereo est une inarrêtable machine à danser !

SCALAWAX :
https://www.facebook.com/dubwize.shop?fref=ts
Scalawax Sound System vit le jour en 1992 pour promouvoir le disquaire Reggae « DUB WIZE » Fondé par Keekos (décédé en 2013) et Rico et rejoins en 1995 par selector Big Lee. Le Sound System a connu ses heures de gloire dans les années 90, à l’Espace des peupliers entre autres. Des rencontres avec les top Sound Systems Anglais tels que Saxon, Coxsone, Sovereign… des artistes comme Tippâ Irie, General Levy, Starkey Banton , Peter Hunnigale ….un clash mémorable avec Blues Party, ainsi que de nombreuses rencontres avec des Sound Français…
Le Scalawax est nettement en retrait depuis l’avènement du son numérique. Le Sound System Scalawax ne se produit qu’en VINYLES et les Dubplates en acetate : il faut respecter l’héritage Jamaïquain.
Même si le selecteur Big Lee est maintenant basé à Toulouse, le Scalawax a toujours joué régulièrement, sur les péniches avec le promoteur Hud & Son, ou en organisant chaque année le Soundball contest.Pour la rentrée, Scalawax vous prépare une grande tournée Sound System avec des artistes pour promouvoir le vinyle.

DANCE SOLDIAH :
http://www.dancesoldiah.com/
https://www.facebook.com/DANCE-SOLDIAH-88076372633/?fref=ts
Fondé en 2003 en région parisienne, le sound Dance Soldiah a rapidement fait parlé de lui en particpant à de nombreuses soirées et en sortant régulièrement des mixtapes prisées.
Créé par Selecta Niakwé et Tonio Hi Powa en 2003, Dance Soldiah s’est enrichi de quelques MCs et chanteurs, avec notamment Ras Abel, Djaka, Riflah.
Après avoir commencé sous le nom de Jah Soldiers au début des années 2000, le collectif prend de l’ampleur après le succès des mixtapes “Nice Time” et “Dancehall Attack”. Ils se font également remarqué en organisant des soirées à Paris comme les soirées “Vendready” ou “Unity’s Sessions” avec Shadow Killa et Panam Sound notamment.
En 2008, ils prennent le contrôle de l’émission Unity Station diffusée tous les mercredis sur Radiolaser et tous les jeudis sur Party Time. Dance Soldiah participera également à deux clashes parisiens : l’Urban Trophee et le Reggae Champion Arena.
Après avoir partagé la scène avec de nombreux sounds légendaires (Bass Odissey, Supersonic, Standtall, Pow Pow, Soul Stereo…) et des artistes reconnus de la scène reggae et dancehall (T.O.K., Gappy Ranks, Daddy Mory, Lord Kossity, Million Stylez…) le crew a toujours soif de son et continue régulièrement d’organiser des soirées en région parisienne dont leur 10eme anniversaire au Cabaret Sauvage avec Mighty Crown, la soirée “Showtime Paris Edition” avec Skarra Mucci et organisée en collaboration avec Greenleaf, et dernièrement la soirée “Play For Paris” .
Les mixtapes continuent aussi de sortir avec notamment une nouvelle venue : “Digital Attack”.
Retrouvez toutes les infos sur leur site : http://www.dancesoldiah.com

IZABOO SOUND :
https://www.mixcloud.com/FreshOuttaYardRadioShow/
https://www.facebook.com/izaboosound/?fref=ts
Créé en 2005, Izaboo Sound composé de 4 membres (Aboo, Highza, Osné, Postman), est présent sur Paris et Montpellier. Que ce soit du ska, rocksteady, rub a dub, digital, dancehall, nu roots, ou même hip hop, Izaboo sound joue tous les styles de musique jamaïcaine et également tout ce qui se fait au niveau de la scène locale (Guadeloupe, Martinique, Guyane…). Après avoir fait plusieurs soirées en banlieue parisienne, ils commencent à jouer régulièrement à partir de 2006. Ils ont eu l’opportunité d’assurer des premières parties de concert, de participer à différents sound system, et d’organiser eux mêmes des soirées. Ils ont notamment joué à Paris et sa banlieue, Montpellier, Toulouse, Lille, Nantes, Aubenas… A travers leurs dates, ils ont partagé la scène avec des artistes comme U Roy, Junior Murvin, Queen Ifrica,Turbulence, Beenie man, Israel Vibration, Barrington Levy, Caporal Nigga, Tiwony, Lone Ranger, Matthew Mc anuff, G Mac, Randy Valentine, Nature, Mickee 3000, Takana Zion, Netna, Straika, et des sounds comme Drum Sound, Scalawax, Own Mission, Soul Stereo, Heartical, Digital, Highsession, Easy Style, Soundquake, City Lock, Heavy Hammer, Supersonic, Herbalize it, I Shence…
Ils ont aussi réalisé des clips vidéos avec des artistes jamaïcains lors de leurs passages à Paris:
– Nature : Falling In Love Again (2009)
– Alozade : Gallis Forever (2012)
– G Mac : I Could Never (2013)
– G Mac : I Wanna (2014)
Depuis Octobre 2015, Selecta Osné anime le “Fresh Outta Yard Radio Show” tous les derniers vendredi du mois en direct sur http://www.culturalvibes.net, et sur la bande FM (Montpellier : 91FM /Nîmes : 103.1FM), ainsi que l’émission “Wicked Sundayz” tous les dimanches soir de 18h à 19h sur http://volcanikwebradio.com/ depuis Mai 2016.

DRUM SOUND SYSTEM :
https://soundcloud.com/drumsoundsystem
https://www.facebook.com/drumsoundsystem/

Le Petit Bain :
Au pied de la BnF, à côté de la Piscine Joséphine Baker
Transports
M° 6 : Quai de la Gare
M° 14 / RER C : Bibliothèque François Mitterrand
Bus 62 arrêt BnF / Bus 89 arrêt Quai de la gare
Stations Vélib à proximité
En voiture
Quai François Mauriac
Par les Ponts de Bercy ou Tolbiac
Sorties de périphérique : Porte de Bercy ou Porte de Vitry

Musicalement,

Drum Sound Team

MAD COBRA / DSS 15th Anniversary was last modified: octobre 4th, 2016 by Paris
@Drum Sound System Paris