Ghaetta et Trio Lo Fuèlh New-York

festival

Ghaetta et Trio Lo Fuèlh New-York, 6 août 2016 18:00, Église Saint-Nazaire-et-Saint-Celse, rue de l’Église, Brissac, 34190 France

Ghaetta

Le trio Ghaetta souhaite faire apprécier à ses spectateurs l’acoustique des architectures romanes en valorisant les timbres des instruments et des voix dans un programme qui tend à équilibrer pièces chantées et pièces instrumentales et mettant l’accent sur la diversité de ces musiques trop méconnues qui alternent les moments de pur recueillement à d’autres plus vifs et plus rythmés.
Les trois musiciens du trio Ghaetta proposent au public une rencontre musicale autour des Cantigas de Santa Maria, chansons du XIIIe à caractère religieux, écrites en galego-portugais et qui racontent les interventions miraculeuses de la Vierge Marie pour tirer les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle des mauvais pas dans lesquels ils se trouvaient.
Le programme est aussi constitué de chansons des troubadours des XIIe et XIIIe siècles, de motets du Manuscrit de Montpellier ainsi que de pièces instrumentales de cette époque.

Denyse Dowling-McNamara, flûtes à bec
Léo Richomme, chant, oud, saz, bendir
Patrice Villaume, vielle à roue ténor, tympanon, cornemuse

Trio Lo Fuèlh New-York

Le trio New-Yorkais Sasha Zamler-Carhart (chant) /Charlie Rauh (guitare électrique) / Jesse Greenberg (glockenspiel) est l’enfant secret du jazz contemporain et de la poésie médiévale occitane.Le groupe se passionne pour la déclamation de textes poétiques, mis en lumière par la pratique improvisée du jazz expérimental. Comme pour les troubadours, il s’agit de mettre en valeur le profi l acoustique du poème, à la frontière entre sémantique et musique, et d’improviser sur la poésie avec des instruments, dans la droite ligne de la pratique historique des musiciens médiévaux.

Tarifs : 10 € et 8 €

Renseignements Office de Tourisme Cévennes Méditerranée
04 67 73 00 56

Ghaetta et Trio Lo Fuèlh New-York was last modified: août 2nd, 2016 by Festivals 2016
@Festival Les Troubadours chantent l’art roman