Duo Caléu & Elisa Vellia & Madamicella & Raji

facebook_event_1598824423756345

Duo Caléu & Elisa Vellia & Madamicella & Raji, 30 septembre 2016 20:30, Centre Culturel Léo Lagrange, Place Flora Tristan, Bagnols-sur-Cèze, 30200 France

Duo Calèu
Le duo Calèu présente un concert acoustique de chansons occitanes dont les textes sont puisés dans l’oeuvre de poètes contemporains.
Céline Klisinski et Hervé Robert marient superbement leurs voix sur fond de musiques intimistes de leur composition, où les accords des guitares et les échappées du violon s’ofrent alors généreusement au service des mots.
Le duo Calèu sort avec plaisir des sentiers battus, loin des bruits et excès, à cœur rapprochés, nous éprouvons à les écouter, le sentiment profond qu’ils s’adressent à nous, personnellement, intimement, mais nous écoutent aussi, comme une conversation où le plaisir de chanter répondrait à celui d’écouter.
Une fraternité, une apaisante sensation de bien-être…

Elisa Vellia, chanson grecque
Elisa Vellia, le chant toujours recommencé de la mer Égée.
La fille de la belle et douce Corfou, Elisa Vellia, n’a pas toujours été harpiste ni chanteuse. Avant qu’elle ne rencontre la harpe celtique dans un couloir du métro de Londres, elle avait appris le piano et joué de la guitare. Puis sont venus le blues, le jazz, le folk, et c’est la découverte du chant. La harpe celtique conduit la jeune femme, en Bretagne avant de la ramener vers la terre de ses ancêtres. « La Femme qui marche » est son troisième album dans sa langue maternelle.
Au verso de la Femme qui marche se trouve une reproduction d’une des plus célèbres statuettes cycladiques conservées au musée d’Athènes. À quoi pouvait ressembler la musique de ce harpiste dont l’élégante statue de marbre blanc a été réalisée entre 2800 et 2200 avant notre ère ? C’est peut-être pour le deviner qu’Elisa Vellia nous offre cet album composé de chants d’amour, de mariage, de rue qui circulent de mère en fille, génération après génération, d’Izmir et des îles de la côte ionienne jusqu’aux Cyclades.

Madamicella, polyphonies corses féminines
direction artistique Nadine Rossello
Un quatuor, pour un retour aux sources de la polyphonie corse, pour revenir à l’harmonie d’origine. Un chant puissant et enraciné qui libère les harmoniques et favorise l’improvisation.
Un chant de transmission orale sauvé par quelques âmes conscientes d’une richesse à ne pas perdre, et qui renaît depuis quelques années avec ferveur. Un chant de témoignage, de tradition mais aussi de création, pour tout raconter, du profane au sacré, du plus léger au plus grave, de la façon la plus simple à la plus poétique.

Raji Michel, danseur chorésophe
«Son pied mesure ce que nous sommes dans l’univers de l’homme. Michel Raji est un angle qui tourne et annule son écartement. Sa danse est le centre multiplié. Sa danse est le poumon qui nous respire. Quand Michel Raji fait un trou dans l’air, son corps devient le feu et réalise ainsi la fusion des éléments qui le fondent.
Quand Michel Raji danse, il donne une défi nition de Dieu. Plus loin que le vide, jusqu’à la parole qui entoure ce vide. Michel Raji organise à chaque fois la mort et la naissance du monde. Il n’est pas danseur mais la danse elle-même. Il est le seul qui puisse revenir du cercle après avoir vu le cercle. Il est le seul roi, le seul archange qui revienne du voyage fondamental. En s’arrêtant, il nous laisse la corde d’une toupie métaphysique qui témoigne de son voyage et nous permet de rester debout dans le Voir éternel.» Serge Pey

Tarifs : 10 € et 8 €

Renseignements
Mairie – service culturel
04 66 50 50 54

Duo Caléu & Elisa Vellia & Madamicella & Raji was last modified: septembre 29th, 2016 by Festivals 2016
@Festival Les Troubadours chantent l’art roman