Dédicaces de Galic, Kris et Cuvillier

facebook_event_299197573769072

Dédicaces de Galic, Kris et Cuvillier, 27 octobre 2016 16:30, Librairie Le Failler

La librairie Le Failler a le plaisir de vous inviter à une dédicace de Galic, Kris et Cuvillier le Jeudi 27 Octobre à 16h30. L’événement se déroulera à la librairie, à l’occasion de la sortie de leur bande dessinée «Nuit noire sur Brest» parue aux éditions Futuropolis.

Les auteurs :

Bertrand Galic : Né de parents enseignants, Bertrand Galic a fait des études aux classes préparatoires du lycée Kérichen de Brest, à l’université puis à l’IUFM de la cité du Ponant. Après avoir obtenu son CAPES, il devient enseignant dans une zone dite “sensible”, dans le Midi toulousain. En 2008 fort du soutien de Kris et Arnaud Le Gouefflec, il se lance dans l’écriture et commence à scénariser pour la bande dessinée. En 2012, il rencontre Marc Lizano, avec lequel il décide d’adapter un livre qui lui tient vraiment à cœur: « Le Cheval d’Orgueil » de Pierre-Jakez Hélias puis participe à « Un Maillot pour l’Algérie » (Galic/Kris/Rey).
Il s’investit énormément dans l’association « Brest en Bulle ».

Kris : Kris (Christophe Goret) est scénariste de Bande dessinée. Kris fait des études d’histoire et exerce des jobs de barman puis de libraire. Finalement, son déclic pour la BD est dû à trois auteurs : Obion avec qui il créera « la Compagnie des Violons Dingues », Éric Davodeau puis Julien Lamanda. Il décide d’abandonner une éventuelle carrière dans l’Education nationale pour s’adonner à sa passion : l’écriture de scénarios.
Côté BD, il débute chez Delcourt où il publie en 2002 une histoire familiale « Toussaint 66 » avec Julien Lamanda au dessin, le diptyque « Le Déserteur » avec Obion et participe aux côtés de 21 auteurs comme Critone, Corbeyran, Filippi, Duval, Jarry, Cordurié ou Morvan à un collectif « l’Essayeur des Anneaux ».
Chez Petit à Petit, il participe en 2004 à un collectif d’adaptation des poèmes d’Arthur Rimbaud en BD.
Côté cinéma, il réalise un premier court-métrage sur sa ville, « Au fond sur le parapet des ponts », pour lequel il reçoit le Prix Estran du meilleur scénario.
En 2008, il publie deux histoires basées sur son enfance et son adolescence : « Coupures irlandaises », dessin et couleurs de Vincent Bailly (Futuropolis) et « Les ensembles contraires », (co-scénario de Éric T.) dessiné par Nicoby (Futuropolis).
Il écrit ensuite plusieurs séries historiques dont « Notre Mère la guerre » qui sera adaptée en long métrage par Olivier Marchal.
En 2012, Kris entre dans le journal Spirou, avec la série « Les Brigades du Temps » (Dupuis), dessinée par Bruno Duhamel.
Il est l’un des co-fondateurs de « La Revue Dessinée », dont le premier numéro paraît en 2013 et participe également au comité de pilotage du Syndicat National des Auteurs Compositeurs (groupement des auteurs de bande dessinée).
« Un Maillot pour l’Algérie”, coscénarisé avec Bertrand Galic, dessiné par Javi Rey, est paru en avril 2016, dans la prestigieuse collection Aire Libre des éditions Dupuis.

Damien Cuvillier, jeune auteur picard, passionné de dessin depuis toujours, il a il y a quelques années maintenant rencontré l’association « On a Marché sur la Bulle » dans le cadre d’un atelier d’écriture auquel il participait. Il a continué son bonhomme de chemin et gagne en 2006 le Prix Régional de Bande Dessinée au festival d’Amiens. Depuis il avance, vite, très vite, et collabore à plusieurs projets BD (« Cicatrices de guerre(s) », « Les artistes s’engagent contre le Sida », « Contes inuits en bande dessinée » etc.) par le biais d’histoires courtes, s’implique dans l’association Les Dessin’acteurs et livre enfin en 2010 non pas un mais deux albums, d’abord « Les Sauveteurs en mer », chez Vents d’Ouest, puis tout de suite après le tome 1 de « La Guerre secrète de l’espace », scénarisé par Régis Hautière, aux éditions Delcourt. Espionnage, guerre froide, Baïkonour, le tout dans les années 1950…

L’ouvrage : d’après le livre de Patrick Gourlay, « Nuit franquiste sur Brest ».
Août 1937. Un sous-marin de la République espagnole, en réparation dans le port de Brest, est l’objet de la convoitise des fascistes de Franco : c’est la guerre d’Espagne qui s’invite en Bretagne ! Brest bouillonne, grouille de pirates, de femmes fatales et d’espions. Tiré d’un fait réel historique aussi incroyable que méconnu, « Nuit noire sur Brest » se lit comme un roman (graphique) d’espionnage!
Adaptation, scénario et dialogues de Kris et Bertrand Galic
Dessin et couleur de Damien Cuvillier

Dédicaces de Galic, Kris et Cuvillier was last modified: septembre 2nd, 2016 by Rennes
@Librairie Le Failler Rennes