Champs libres : Tous les trains sont des horloges LGV

horloges

Champs libres : Tous les trains sont des horloges LGV, 2 avril 2017, Les Champs Libres

Exposition Tous les trains sont des horloges LGV 1H25. Champs libres, salle Anita Conti. Du 2 avril au 3 septembre 2017. Artistes : Cécile Léna, Flop, Joanie Remercier, Pierrick Sorin, Jean-Michel Caillebotte.

 

Une exposition collective d’œuvres inédites de 5 artistes inspirés par l’imaginaire de l’univers ferroviaire, entre contemplation et vitesse, technologie et poésie. Propositions plastiques, formes contemporaines illustrent à la fois le train, objet de fiction, de fantasme, ludique ou terrifiant et la vitesse, métaphore de la vie moderne, représentation de la puissance, d’une forme d’ivresse…

 

Cécile Léna – Free Ticket / Kilomètre Zéro

Dans Free Ticket, Cécile Léna invite à prendre place dans un compartiment de train pour un voyage fictif, connecté et immersif, de quelques minutes. Plusieurs surprises attendent le voyageur au fil du trajet, lui faisant peu à peu perdre la notion du temps et de l’espace, pour laisser libre cours à son imaginaire. Kilomètre Zéro reprend le principe des théâtres miniatures pour nous conter l’errance d’un boxeur entre l’Amérique et l’Asie, d’un ring de boxe à un quai de gare désert.

Cécile Léna développe son travail comme une rencontre entre arts vivants, littérature et arts plastiques à l’exemple des 11 installations théâtrales miniatures figurant dans l’exposition La fabrique des songes au cours de la saison 2014/15.

Flop – Travel-lllling

Dans Travel-lllling, Flop utilise des objets du quotidien pour créer de fragiles et oniriques jeux d’ombres et de lumière, de reflets, de perspectives et profondeurs, de mouvements de va-et-vient à différentes vitesses.

Que ce soit avec le collectif ZUR qui travaille à des installations et spectacles, ou en solo (Heureuses lueurs présentée dans l’exposition La fabrique des songes au cours de la saison 2014/15), les travaux de Flop (Philippe Lefebvre) réenchantent le quotidien en jouant sur les propriétés optiques de la lumière.

Joanie Lemercier – Toiles lumineuses

Joanie Lemercier rend hommage aux visions ferroviaires de plusieurs grands noms de la bande dessinée et du cinéma d’animation actuels en revisitant leurs dessins à l’aide de lumière projetée qui apporte mouvement, profondeur, poésie et onirisme.

Le travail de Joanie Lemercier s’appuie sur le mapping vidéo, technique permettant « d’augmenter » à l’aide de projections de lumière des motifs dessinés ou des objets en volume. Deux de ses créations ont été présentées dans l’exposition Paysages volcaniques au cours de la saison 2015/16.

Pierrick Sorin – L’arrivée d’un train

Le film en relief L’arrivée d’un train joue avec les émotions des spectateurs. Sur le principe de la réalité augmentée, des TGV surgissent d’un écran pour rappeler l’atmosphère des premières projections, en 1895, du film L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat des frères Lumière, qui auraient provoqué une certaine panique dans les salles.

Pierrick Sorin est artiste vidéaste, scénographe et metteur en scène. Il réalise des courts-métrages et dispositifs visuels dans lesquels il se moque de l’existence et s’interroge sur la création artistique. Il crée des petits « théâtres optiques », présentés notamment dans l’installation Théâtres Optikoludiks au cours de la saison 2015/16.

Jean-Michel Caillebotte – La motrice

Sculpteur, scénographe, plasticien, graphiste, Jean-Michel Caillebotte se passionne pour la poésie du mouvement. Son talent pour rendre le vivant palpable l’a conduit à explorer les domaines les plus variés, tour à tour aux côtés de la compagnie Royal de Luxe, de marionnettistes, d’urbanistes ou d’architectes, avec pour seule ambition de procurer au public plaisir, sensation et surprise. Suite à une erreur d’aiguillage, la motrice s’emballe, s’affole, déraille et fait irruption sur les quais des Champs Libres

Champs libres : Tous les trains sont des horloges LGV was last modified: septembre 5th, 2016 by Rennes
@Les Champs Libres Rennes