trisomie, 21, ille-et-vilaine

Laurent Duthion Transsubstantiation etc. > Compte-rendu d’un méta-vernissage

Ecrit par Thierry Jolif. Publié dans > |, Culture et Loisirs à Rennes, Exposition

Mots-clés : , , , , , , , ,

transsubstantiation, Laurent Duthion, Rubbi Niebieski, Compagnons du Sagittaire, polygreffés, les réalisateurs, château d'oiron, thabor, la criée

Publié le 22 mar 2012

Unidivers a annoncé et présenté (voir l’article et la vidéo) le singulier projet de l’artiste Laurent Duthion qui s’intitule Transsubstantiation  etc. Mais notre équipe était également représenté lors de la « révélation » de l’oeuvre au public le mardi 20 mars 2012 au centre d’art contemporain la Criée à Rennes.

 

   Transsubstantiation  etc est un livre… alors, forcément, rien de spectaculaire, pas d’installations « bizarres » ou incongrues aptes à frapper le regard… « L’objet » est posé sur une table recouverte d’un tissu bleu profond en même temps que le mur du fond reflète une vidéo où une main le découvre sous toutes ses coutures et facettes. Présentation dépouillée qui sied assez bien à ce petit livre à l’étrange aspect, comme une chimère qui prendrait forme. Sa taille réduite remplit l’espace de l’attention des spectateurs tandis que leurs mains avides de curiosité tentent de le happer… Le livre est « défait » de sa forme classique et semble projeter le texte hors de son espace.

 La responsable des lieux puis l’artiste gratifient les invités d’une courte (très courte) présentation. On regrettera que l’artiste n’ait pas développé plus avant son sujet, sa réflexion sur le texte biblique et les multiples enjeux qui immanquablement en découlent, notamment entre verbe et forme.

Comme souvent dans les vernissages, l’oeil bien vite se tourne vers… le buffet. Un buffet « classique » pour ce type d’événement, sauf à y regarder de plus près… Les créations culinaires mises en œuvres par Laurent Duthion en personne étaient fort heureusement très éloquentes. Cet aspect essentiel de son travail est révélateur des interconnexions qu’il tente d’établir entre matières et sens. Les gourmands criquets (référence à l’avatar de saint Jean Baptiste dans le livre, lequel se nourrit de sauterelles futuristes…) ont sauté au palais des invités agréablement surpris.

Laurent Duthion, chercheur et dénicheur de sens à la jonction entre science et création contemporaine, a bien compris que le texte évangélique est un germe qui contient des développements à explorer en nombre infini…  Dès lors, Transsubstantiation  etc,  ce récit fictionnel – qui donne matériellement forme au livre qui le « contient » – devient l’un des développements culturels et artistiques possibles.

De plus, la transposition de « l’histoire » évangélique dans un futur relevant de la science-fiction s’apparente à une « translation », une sorte de méta-traduction. L’histoire biblique connaît bien les enjeux des traductions et des transpositions « littéraires » par le biais des  métamorphoses du récit. Aussi, le travail de Laurent Duthion a-t-il le mérite de rappeler combien les conceptions futures collectives ancrent leur élaboration dans l’éventail de transmissions et de transpositions des récits anciens et fondateurs.

Thierry Jolif

Transsubstantiation etc., Laurent Duthion, Les Compagnons du Sagittaire, 208 p. (l’ouvrage est en forme de trapèze dont la hauteur varie entre 14 et 14,4cm et la largeur entre 10,6 et 13,5cm), 120€ (prix de lancement)

 

Laurent Duthion, transsubstantiation


Articles connexes:

Cri de détresse pour La Criée > Le Centre d'Art Contemporain fermerait
La Criée > Ultima necat ! l 17/11-18/12
A Rennes le Picca et La terrasse du Thabor en rénovation hivernale
La Criée > Départ de Larys Frogier
La Criée > Salt Lake / Boris Mikhailov | 20/01-11/03
Salt lake à la Criée > Le corps soviétisé
Pour la floraison de juin, le parc du Thabor s'habille de rose
Au parc du Thabor : le Printemps doit laisser libre cours à l'imagination florale
Laurent Duthion > Transsubstantiation etc. > Un artefact divin ?
Le parc de Maurepas bien mieux que le Thabor ?
Parc du Thabor > l'Enfer bientôt pavé d'un théâtre de verdure
Que d'eau, que d'eau pour les enfants du Thabor !
Au Thabor : les étudiants sont des cochons !
Au Thabor > A nouveau de l'eau en cascade !
L'écureuil rennais est branché : il fréquente les "bobos" du Thabor
Interdit de jouer au Thabor : l'arbre est un peu...plié
Cargo de nuit : trente-cinq jours de galère à voir à La Criée
La Criée > Romain Louvel > L'Exposition > 15 juin-12 août 2012
Les Tombées de la Nuit, retour sur une semaine bien agitée…
La Criée de Rennes accueille Phintong Pratchaya > Sleeping sickness, 13/09-09/12 2012
Stationnement payant : la mairie de Rennes déclenche la colère des habitants des beaux quartiers
Les déambulations du Petit Piéton au Thabor : Achtung petit enfant !
Mythos 2013 : l'enchantement de Birds on the Wire
Tétanos party sur la place de Bretagne de Rennes
Cohésion fractale - Levée des conflits de Boris Charmatz aux Tombées de la nuit
Au centre d'art La Criée Jan Kopp expose Grand ensemble, un anti chef-d’œuvre urbain
Au parc du Thabor la Colonne de Juillet retrouve sa statue

A propos de Thierry Jolif

Essayiste, théo-poéticien alittéraire, inscrivain celtisant de coeur slave, faiseur de musique... "A l'anomalie du monde, le théoricien répond par l'excentricité de la conception qu'il élabore." (Bibikhine) thierry.jolif [@] unidivers .fr

Feuilleter les articles précédents de

Commentaires

Il y a actuellement 2 commentaire sur Laurent Duthion Transsubstantiation etc. > Compte-rendu d’un méta-vernissage. Voulez-vous ajouter un commentaire
  1. J’ai beaucoup aimé cette oeuvre lorsqu’elle a été présentée à la Biennale d’art contemporain de Rennes en 2010. Du coup, je ne comprends pas pourquoi on la présente comme une nouveauté ? J’ai dû manquer un épisode :-)

  2. Chère lectrice,
    Ce n’est plus tout à fait la même oeuvre. L. Duthion a beaucoup retravaillé le texte (corrections, ajouts de quelques 20 000 signes). En outre ce mardi était bel et bien présenté le VRAI projet finalisé et non plus les prototypes de la Biennale (qui n’était que les pré-ombres, les exo-squelettes de l’oeuvre véritable…).